S. J. Agnon

Posted on 9 mai 2008

0


La dernière page fut bouclée à une heure nocturne de lecture, lorsque le monde dort. L’on en sortit séduit par ce récit peu commun porté par une voix –une langue– peu commune ; tout le synonyme d’une grande œuvre.

C’était A la fleur de l’âge de S. J. Agnon, auteur israélien aussi important qu’Amos Oz et Aharon Appelfeld.

Posted in: Art'OL, Littérature
Be the first to start a conversation

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s