Die grosse Stille / Le grand silence

Le monastère de la Grande Chartreuse est empli de non-paroles mais de sons et d’écoute. Comme le murmurait Basho, the temple bell stops but the sound keeps coming out of the flowers.

L’écho naviguant entre les fleurs alpines résonnait lundi 29 octobre 2007 sur Arte (auf Arte) : Die grosse Stille (Le grand silence) est un film remarquable de Philip Gröning.

WebOL ajoute en autre écho l’écoute de la cantate BWV 131 de J.-S. Bach, reprenant le psaume 130 souligné de la mélopée sans mot du hautbois :

Aus der Tiefe ruf’ ich, Herr, zu dir.
Herr, höre meine Stimme,
laß deine Ohren merken
auf die Stimme meines Flehens !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s