La mer gelée

S’il y a un art de la revue, ceux qui font La mer gelée sont passés maîtres. “Un livre doit être la hache qui fend la mer gelée en nous” écrivait Kafka en 1904. Y a-t-il eu plus puissante injonction lancée au lecteur ? Il faut croire que cette revue bilingue franco-allemande s’y emploie deux fois par an à l’égal d’un livre. Tout y est remarquable : le papier, la typographie, la mise en page, les dessins, les thèmes et, le dernier mais pas le moindre, les textes. On dira que c’est plutôt avant-gardiste même si cela ne signifie plus grand chose. Disons que son niveau d’exigence ne souffre guère de compromis, surtout dans sa conception radicale de la critique littéraire. écrit Pierre Assouline. Le site du graphiste Toan Vu-Huu donne une idée de la mise en page.

Deutsch-französische Zeitschrift, Kunst und Kritik : à suivre dans la bibliothèque aux côtés de XXI, de Monocle et d’autres.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s