Alfred Brendel

L’année 2008 est riche en évènements que les média se complaisent à rappeler. Ajoutons à la litanie qu’un pianiste exceptionnel a donné courant décembre son dernier concert.

Plutôt que de gloser plus avant avec des clichés rebattus, MusicOL retient le récit d’Alan Rusbridger dans le Guardian, présent au Musikverein de Vienne le 18 décembre, ainsi qu’un long entretien paru dans Die Zeit en mai (discussion sans larmes… « Einer der größten lebenden Pianisten tritt ab: Im Dezember wird er sein letztes öffentliches Konzert geben. Ein Gespräch über die Suche nach dem perfekten Spiel und allerletzte Wünsche« ).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s