Johannes Sebastian Bach

Posted on 10 avril 2009

1


Il n’est pas utile de répéter à longueur de jours que les notes de Bach suscitent la fascination, mais il n’est guère de plus beau moment que Pâques pour dire combien la Passion, pas uniquement celle des mélomanes mais celle à la lettre capitale, n’est pas mieux mise en son que dans ses versions de Jean (BWV 245) et de Mathieu (BWV 244). Les Allemands vont parfois jusqu’à le qualifier du titre de 5e évangéliste.

Es ist vollbracht !
O Trost vor die gedränkten Seelen !
Die Trauernacht
Läßt nun die letzte Stunde zählen.
Der Held aus Juda siegt mit Macht
Und schlie
ßt den Kopf
Es ist vollbracht !

(Johannes Passion)

Nul buzz, juste écouter avant que l’air devienne lumière (même si le son est de moins bonne qualité). Il s’agit de la version de Nikolaus Harnoncourt et son Concentus Musicus Wien, à peine dirigeant le magnifique gambiste Christophe Coin et l’époustouflant Panito Iconomou à la voix d’alto (1985).

MusicOL n’oublie pas les Sept dernières paroles du Christ (Sieben Letzten Worte Jesu Christi) de Joseph Haydn, tout aussi inoubliable pièce.

& :
J.-S. Bach Home Page | J.-S. Bach Central Station | Bach-Archiv LeipzigNeue Bach Gesellschaft (Leipzig) | Bach-Cantatas.com
Lavoisy/Net > Musique

Posted in: Musique