Hugo Loetscher

Un écrivain suisse alémanique mériterait lecture, à l’effeuillage électronique du Temps et de la Neue Zürcher Zeitung qui publient une note nécrologique.

Une phrase citée pourrait en faire l’exergue, au sujet de quelqu’un qui aimait peut-être la marche aussi : « Nous ne naissons pas avec des racines, mais avec des pieds. Ils nous donnent la liberté de quitter les lieux où nous sommes nés par hasard« .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s