17 septembre 1981 en France

Les minutes des débats de l’Assemblée Nationale rapportent le souffle du Garde des Sceaux de l’époque, Robert Badinter, ainsi que celui de Philippe Séguin, membre de l’opposition et abolitionniste tout en même temps, qui lui fit réponse. Le lendemain, la peine de mort était abolie en France.

C’était affaire de rhétorique, de rapport de force et de conscience ; de la belle politique.

Ensemble des échanges (en PDF, 2,4 Mo).
Réponse de PS (en HTML).

(Merci ME).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s