Fernando Pessoa

Posted on 4 mai 2011

0


Un grand auteur n’est pas un prête-voix, plutôt celui qui donnerait envie d’apprendre une langue ; le néerlandais pour Nooteboom, l’estonien pour Kross, l’allemand pour nombre déjà invités chez LittératurOL. Le portugais est celle de Fernando Pessoa, au côté de l’anglais.

Laissez-moi le sommeil ! Je sais que c’est déjà
Le jour. Mais le sommeil est arrivé si tard
Que je veux, éveillé, sentir encor la vaine
Sensation de son charme vague.

Oui, je veux, éveillé, ne pas me refuser
A poursuivre mon somme ; à voir cette notion
Bien irréelle d’être ici et maintenant
En elle-même disparaître.

Je veux que l’on ne me dénie pas qui je ne suis pas
Ni le droit, me penchant
Du balcon sur des lieux où je n’existe pas,
De ne même pas voir les cieux.

L’intérêt de connaître biographiquement un auteur est un demi-bon débat, forcément affirmatif si le travail critique est de qualité, assurément négatif s’il n’y a pas lecture des textes en oubliant le monde, plongeant dans un rythme et une voix particulièrs. FP est un cas d’hétéronomie célèbre, signant de plusieurs noms.

De plus, la poésie qui semble intraduisible l’est pourtant quand l’écriture ne se contente pas de jouer sur les mots s’appuyant sur les assonances. Lire en portugais serait d’une plus grande richesse, l’on profite ici du travail de Michel Chandeigne et Patrick Quilliet (in Cancionero, NRF La Pléiade).

Ne dis rien, ne dis rien !
Fût-ce la vérité !
On sent tant de douceur
Dès lors qu’on ne dit rien
Tout en comprenant tout –
Tout entier la moitié
De sentir et de voir…
Ne dis rien, ne dis rien !
Laisse venir l’oubli.

Peut-être que demain
Dans un tout autre espace
Dans un paysage autre
Tu diras que fut vain
Tout le cours du voyage
Du moins jusqu’au désir
D’être qui me captive…
Mais je fus heureux là…
Ne dis rien, ne dis rien.

Certains l’écrivent fort bien, de ne rien dire : ce sont de grands auteurs.

(Merci à P&M)

& :
Nooteboom ? | Mann ? | Robert WalserJaan Kross | Traduction (webOL).
– Twitter/@webol/word-matters.

Posted in: Littérature