Du journalisme

Patrick de Saint Exupéry a non-professé une non-leçon inaugurale à l’Institut français de Presse. Il donne sa vision du journalisme, celle défendue par XXI (PolisOL).

Journalisme ?
Aliocha et son Clavier réflexif.
Dodo et ses enquêtes.
Arrêt sur Images et son esprit critique.
– Rue89 sur la Presse sans Presses.
Jeff Jarvis and his Buzzmachine.
– Tyler Brulé über Twittern war gestern (Die Zeit).
The future of journalism | Presse & Press (WebOL).
– Etc.

17 septembre 1981 en France

Les minutes des débats de l’Assemblée Nationale rapportent le souffle du Garde des Sceaux de l’époque, Robert Badinter, ainsi que celui de Philippe Séguin, membre de l’opposition et abolitionniste tout en même temps, qui lui fit réponse. Le lendemain, la peine de mort était abolie en France.

C’était affaire de rhétorique, de rapport de force et de conscience ; de la belle politique.

Ensemble des échanges (en PDF, 2,4 Mo).
Réponse de PS (en HTML).

(Merci ME).

« Identité nationale » + SHS

Débat français, instrumentalisation politique, sujets d’étude… que les intellos aident à clarifier la chose : la Vie des Idées propose une sélection d’articles et recensions sur le sujet.

« Deux ans après la création controversée du ministère de l’Immigration et de l’Identité nationale, le gouvernement a lancé un débat pour tenter de définir cette dernière notion. Une telle instrumentalisation, lourde de dangers, peut être contrecarrée par les outils d’analyse dont disposent les sciences sociales. À cet effet, La Vie des Idées a rassemblé plusieurs textes ; ils montrent tout ce que l’ « identité nationale » a de construit et, dans une large mesure, de factice.« 

« Défi de l’écologie » + SHS

Ecologie, politique, société… La Vie des Idées en fait un dossier comportant recensions, essais et « podcasts ».

« Les défis posés par la question écologique sont autant pratiques que théoriques. Où situer la frontière entre humanité et nature ? Comment intégrer le souci du long terme dans la délibération démocratique ?« 

Mur – Mauer – Wall

Racontée et redite, l’histoire du Mur -celui de Berlin en particulier- invite à sélectionner les meilleures vues :

– Le reportage-dessins de Patrick Chappatte.
– Le livre-articles de Cees Nooteboom, Une année allemande : Chroniques berlinoises 1989-1990 publié en français chez Actes Sud (titre original : Berlijnse notities).
– Le dossier sur les murs dans Books(Mag) d’août dernier.
Fragments de « 1989 » : Mémoire et conflits de mémoire dans la transition postcommuniste, par La Vie des Idées.
– Schlagwort « Berliner Mauer » in Der Zeit.
– Le webdocumentaire du Monde.

Etc. car la curiosité est assez passe-muraille.

7 + 1 = XXI

Le huitième numéro est arrivé en librairie-pharmacie ; ne rien dire mais lire (sommaire & éditorial).

Se taire ? Non, écrire pour dire : 1, 3, 4, 5, 6 et 7. Hommage est dû aux rapporteurs d’histoire qui « connaissent bien la saleté et l’inconfort de la vie au ras du sol. Mais c’est le prix à payer. Ils préféreront toujours les détails et les taches de boue, plutôt que de regarder le doigt qui leur montre le ciel. Le réel ne se peint pas en couleurs chatoyantes, en chaussant ce que les Anglo-Saxons appellent des « lunettes roses » afin d’enjoliver le monde. Il se raconte, tout simplement.« 

6 + 1 = XXI

Le septième opus est sorti, avec notamment une enquête sur les conséquences des essais nucléaires dans le Pacifique dont Le Monde avait publié de larges extraits voici quelques semaines.

Faut-il en dire plus que l’éditorial ci-après, pour inviter à la lecture des mots et des images ? Les précédents numéros ont été repérés @webOL (1, 3, 4, 5 et 6), qui appellent à dire le monde avec curiosité insatiable et cran indéniable :

« Il y a des auteurs qui ne manquent pas d’énergie.

Il en faut pour avoir la curiosité d’enquêter de l’autre côté du monde, au cœur du Pacifique ou sur une île inconnue au milieu du plus grand lac d’Afrique, quand les projecteurs médiatiques sont braqués ailleurs. Les trois auteurs de ce dossier, Fabienne Lips-Dumas, Vincent Munié et Luc Folliet, ont eu cette énergie.

Il en faut pour se faire accepter par une secte mormone et en rapporter des images inédites. Stéphanie Sinclair a réussi ce tour de force.

Il en faut pour passer au-delà des images rebattues, des kilomètres de pellicules et des forêts d’articles sur la banlieue ou les SDF et aller voir et se laisser atteindre. Sylvie Caster et Maximilien Le Roy ont ciselé deux superbes récits sur un fil, qui justement ne ressemblent à rien de connu.

Il en faut pour briser le « mur du silence » construit par Antoinette Fouque, une redoutable femme d’influence, comme seul le milieu intellectuel français sait en fabriquer. Pied à pied, Juliette Joste a enquêté sur la prêtresse du féminisme.

Il en faut pour changer d’existence à 50 ans, abandonner un emploi à vie et se lancer dans des reportages au long cours. Anne Brunswic a tourné cette page.

Il en faut pour troquer son stage de fin d’études de journalisme contre un reportage au Zimbabwe, un pays « au-dessous du radar » de l’actualité et en revenir avec une moisson de choses vues. Sophie Bouillon a eu ce cran et reçu le célèbre prix Albert-Londres, à 25 ans, pour son reportage publié l’automne dernier.

Il en faut pour dénicher un homme de bien dans la démesure de Lagos, l’une des plus grandes mégapoles du monde. Marc Perelman, un journaliste indépendant, n’a pas hésité.

Il en faut pour dénicher les « Don Camillo et Peppone » espagnols, dans un pays passé en quelques mois d’une croissance insolente à une dépression vertigineuse. Bertrand de la Grange a rencontré et écouté Paco l’Egoutier.

Il en faut pour photographier pendant trois ans « les Français à table ». Pour ce reportage publié dans XXI, Stéphanie Lacombe a reçu le prix Niépce, la récompense la plus prestigieuse pour un photographe en France. Elle rejoint au palmarès Robert Doisneau, Jeanloup Sieff et tant d’autres.

Un journal, c’est une porte ouverte. XXI a été créé pour ça : dire « oui », offrir sa chance à tous ceux qui ont de l’énergie, du courage, des idées et du talent, sans regarder leur curriculum vitae ni leur date de naissance.

Laurent Beccaria et Patrick de Saint-Exupéry.

(…)« 

« Réinventer la démocratie »

La Vie des Idées vient de mettre en ligne l’ensemble des interventions -conférences, tables rondes- qui se sont déroulées à Grenoble les 8, 9 et 10 mai derniers (2008). Le programme est à portée d’un clic, sans avoir besoin de le copier-coller ; la liste des intervenants suffit à donner faim.

Et pour aller plus loin, « La démocratie » est la liste d’articles parus sur le thème éponyme.

Bref, de retour à Grenoble voici les clics directs pour ouvrir les oreilles :
L’impératif démocratique : introduction par Pierre Rosanvallon.
Représenter les minorités : table ronde animée par Cécile Amar, avec Gwenaële Calvès et Emmanuelle Cosse.
Lutter contre la pauvreté : table ronde animée par Philippe Frémeaux, avec Julien Damon, Serge Paugam et Philippe Warin.
De nouvelles utopies pour la démocratie : table ronde animée par Thomas Wieder, avec Alain Caillet, Nathalie Dompnier, Patrick Viveret.
Crise du capitalisme et avenir de la démocratie : table ronde animée par Philippe Frémeaux, avec Jean-Paul Fitoussi, Laurence Fontaine, André Orléan.
Les expériences démocratiques en Afrique : table ronde animée par Philippe Bernard, avec Mamadou Diouf, Jean-Pierre Dozon.
Démocratiser la culture : table ronde animée par Xavier de La Porte, avec Françoise Benhamou, Michel Orier, Jean-Marie Songy.
La démocratie peut-elle s’exporter ? : table ronde animée par Florent Guénard & Brice Couturier, avec Pierre Hassner, Bassma Kodmani.
Claude Lefort : conversation avec Pierre Rosanvallon.
Réinventer la démocratie sociale : table ronde animée par Michel Noblecourt, avec Alain Supiot, Michel Doneddu.
Gouvernance mondiale ou démocratie mondiale : table ronde animée par Pascal Riché, avec Gilles Andréani, Antoine Garapon, Jean-Marie Guéhenno.
Éducation et recherche : table ronde animée par Ivan Jablonka, avec Marie Duru-Bellat, Roger Establet, Eric Maurin, Bertrand Monthubert.
Expériences démocratiques en France : table ronde animée par Loïc Blondiaux, avec Daniel Breuiller, Pierre Mahey, Laurence Monnoyer Smith.
Les ressources naturelles, un bien commun ? : table ronde animée par Jade Lindgaard, avec Dominique Bourg, Éloi Laurent, Alain Lipietz.
Internet : nouvel espace démocratique ? : table ronde animée par Caroline Broué, avec Daniel Bougnoux, Dominique Cardon, Patrice Flichy.
Classes, générations, populations : solidarité ou concurrence ? : table ronde animée par Sylvain Bourmeau, avec Louis Chauvel, François Héran, Olivier Schwartz.
De la démocratie en Amérique : table ronde animée par Daniel Vernet, avec Arthur Goldhammer, Romain Huret, Sylvie Laurent.
Expériences démocratiques dans le monde : table ronde animée par Yves Sintomer, avec Giovanni Allegretti, Marie-Hélène Bacqué, Yves Cabannes.
Les institutions européennes sont-elles démocratiques ? : table ronde animée par Marc-Olivier Padis, avec Justine Lacroix, Michel Rocard.
Le travail : nouvelles pratiques, nouvelles injustices ? : table ronde animée par Nicolas Hatzfeld, avec Philippe Askenazy, François Chérèque, François Dubet.
Y a-t-il une transition démocratique en Chine ? : table ronde animée par Jean-Luc Domenach. Avec Mireille Delmas-Marty, Alain Roux.
Territoires : répartir la richesse ? : table ronde animée par Olivier Mongin, avec Cristina Conrad, David Mangin.
Charles Taylor : conversation avec Cécile Laborde.
Clôture : avec Daniel Cohen, Leslie Kaplan, Pierre Rosanvallon.

Europe

Les enjeux politiques, forcément touffus, n’empêchent pas la réflexion. La Vie des Idées vient de commettre deux articles : « Une citoyenneté européenne est-elle possible ? » et « Qu’est-ce qu’une fédération ?« .

Connues dans le monde francophone, il serait regrettable de ne pas citer les Coulisses de Bruxelles de Jean Quatremer, journaliste de Libération (@webOL). Partant, voici le choix polyglotte d’EurOL :

Brussels (BE) : EPCThe European Policy Centre | CEPS
The Centre for European Policy Studies | BruegelBrussels European and Global Economic Laboratory (paying tribute to the painter Pieter Bruegel the Elder).
CH : Ecoplan.
DE : ZEI (Bonn) Zentrum für Europäische Integrationsforschung – The Center for European Integration Studies | CAP (Munich) – Centrum für angewandte Politikforschung – Center for Applied Policy Research
FR : Notre Europe – Groupement d’études et de recherches – The think-tank created by J. Delors | Telos – « Agence intellectuelle » | Confrontations Europe – Présidé par P. Herzog | CEES – Centre des Etudes Européennes de Strasbourg | Institut pour la démocratie en EuropeThe think-tank created by V. Giscard d’Estaing.
IT : The European University Institute (Florence) – Institut Universitaire Européen.
UK : ECPRThe European Consortium for Political Research | University Association for Contemporary European Studies | CERThe Centre for European Reform | EurointelligenceEconomic commentary and analysis of the euro area.
US-CA : The European Institute (Washington DC, US) | FEEGI
Forum on European Expansion and Global Interaction (York University, CA).
& @Lavoisy/Net > Europe.